Deux étudiantes de 1ère année participent à ITSB#2022

Initialement prévu la semaine du 29 novembre 2021, I’m The Startup Boss (ITSB), le startup weekend immersif de la Caraïbes, s’est finalement déroulé du vendredi 21 janvier au dimanche 23 janvier 2022, à l’Institut Martiniquais du Sport (IMS), au Lamentin.

Cet évènement, créé par Martiniquetech en 2017, en est à sa 4ème édition. Comme tous les ans, son but est d’encourager les porteurs de projets, venant de tout pays, et de les aider à passer d’une problématique locale,  à une idée de projet, puis un concept viable.

Julianna LUDE et Audrey MELT, deux étudiantes de 1ère année ont participé à l’ITSB 2022. Leur idée de projet  « LES BOLDS » a été retenue par le jury.

Elles ont été rejointes dans leur équipe par Léa RAY, étudiante en licence professionnelle e.commerce et marketing numérique, venue de l’IUT de NancyCharlemagne,

Pendant trois jours les co-équipières ont partagé le même quotidien, dormant et mangeant sur place à l’IMS. Coachées par trois mentors de Martiniquetech, Élodie EUGENIA-CHARLOTTE, Yoann SAINT-LOUIS, dirigeants de Eye Consulting, et Lina VON PACZENSKY, co-fondatrice du Caribbean Founders Institute (CFI).

Dimanche 23 janvier, elles ont présenté leur projet final, avec un pitch de 5 minutes, devant un jury composé de professionnels.

Même si la première place est revenue à une autre équipe de porteurs de projet, nous retiendrons une phrase de nos étudiantes : « l’expérience prime autant que la victoire ».

Retour d’expérience de Julianna

 «  J’ai toujours pensé à comment rompre la solitude chez les personnes âgées en Martinique. Je comptais mener à bien ce projet à cause de l’importance  de la population vieillissante dans notre île. Ce projet me tenait à cœur car je discute avec beaucoup de personnes âgées qui sont tristes et que l’on oublie au fil du temps.

Notre projet au sein de l’ITSB, à Léa, Audrey et moi était de mettre en place une structure «  LES BOLDS » qui permettrait à la fois aux personnes âgées et aux jeunes personnes retraitées,  de pouvoir se retrouver, partager des moments de convivialité autour du patrimoine, apporter aux personnes isolées, de la joie et de la gaieté.

J’ai été ravie de partager ce moment avec elles, j’ai pu rencontrer d’autres personnes avec un cursus scolaire différent du nôtre, des cultures différentes et un quotidien totalement différent. Les conseils des coachs nous ont été d’une grande utilité, ils nous ont appris à ne pas brûler les étapes lors de la création d’un projet. Si je devais à nouveau participer à l’ITSB,  je le referai avec plaisir… Sauf que le week-end est passé trop vite ». Julianna L.

Retour d’expérience d’Audrey

« Nous sommes parties de notre problématique : « Comment rompre la solitude des personnes âgées en Martinique, pour réduire les impacts néfastes sur la société ? »

Donc, nous avons émis l’idée de mettre en place un système qui mettrait en avant les jeunes retraités et qui viendrait en aide aux personnes âgées se sentant seules. Elles seraient identifiées grâce à des lanceurs d’alerte, des personnes les côtoyant tous les jours, qui pourraient rentrer en contact avec nous. La rencontre avec ces personnes, leur écoute et la découverte de leurs besoins, permettrait par la suite de les mettre en contact avec des jeunes retraités ayant un profil correspondant. 

Cette expérience a été très enrichissante, que cela soit au niveau professionnel ou personnel. Cela m’a permis d’avoir une vision du monde de l’entreprenariat et de toutes les étapes par lesquelles  il faut passer,  afin de monter un projet viable. Ce qui n’est pas chose facile en si peu de temps. 

Cela m’a permis de sortir de ma zone de confort et aussi à avoir un peu plus de patience au niveau relations humaines.                           

Personnellement, oui je le referai mais avec plus de préparation, parce que j’ai le sentiment que je n’ai pas pu profiter à cent pour cent de cette incroyable aventure ». Audrey M.

Retour d’expérience de Léa

Participer à l’ITSB fut une chance et une grande opportunité pour moi. Comprendre et mettre en place un concept de startup n’a rien de complexe tant que l’approche est la bonne.

Avec l’aide des coachs nous avons, mon équipe et moi, recherché les différentes solutions pour tenter de réduire l’isolement des personnes âgées en Martinique. Nous avons tenté de déployer une plateforme « bibold » pour mettre en relation les personnes âgées en situation d’isolement avec des personnes âgées actives. Je retiendrai que chaque paramètre est à prendre en compte pour justifier de son sujet et avoir l’approbation de son audience.

J’ai aussi appris à me dépasser lors de cet événement. Je n’étais jamais venue sur l’île et, mes deux autres camarades métropolitaines et moi, nous avions décidé de nous séparer pour être en totale immersion lors du week-end.

J’ai pu faire la connaissance d’Audrey et Julianna qui m’ont épaulée durant le projet et avec qui j’ai formé une équipe. Apprendre à travailler en groupe est une réelle compétence pour mieux fonctionner. La richesse d’une cohésion de groupe ainsi que la pluralité des visions est un réel atout. En plus d’être une aubaine pour mes expériences professionnelles futures, j’ai pu développer mes contacts jusqu’en Martinique ! D’ailleurs j’ai dû pitcher le projet (ce qui m’a effrayé au départ) puis finalement, cela m’a permis de sortir de ma zone de confort et, ce qui a développé en moi une maîtrise orale pour la suite. Si c’était à refaire, je re-signerais ! Léa R.