Épreuve E21 : Communication en langue vivante étrangère – Espagnol LV1

La communication en LV1 espagnol est évaluée sous la forme ponctuelle

  • Une épreuve orale de 30 minutes (coefficient 3), précédée par une préparation de 30 minutes.

1. Les objectifs de l’épreuve

  • Comprendre une langue vivante étrangère écrite : il s’agit de vérifier la capacité du candidat à exploiter des textes abordant des problématiques commerciales, sans spécialisation ni difficultés techniques excessives et relevant de l’aire culturelle de la langue étudiée, pour se les approprier et en restituer les contenus ;
  • S’exprimer à l’oral dans une langue vivante étrangère : il s’agit de vérifier la capacité du candidat à présenter un court propos organisé et à prendre part à un dialogue à contenu professionnel dans la langue choisie. (en LV1)

Tout au long de l’épreuve, il est attendu que le candidat s’exprime dans une langue grammaticalement acceptable, adopte une prononciation claire et une intonation pertinente, et mobilise une gamme de langue étendue.

L’évaluation permet de positionner le candidat par rapport un niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

2. Les modalités d’évaluation de l’épreuve

L’interrogation est conduite par un enseignant ou un formateur de langue vivante, intervenant dans une section NDRC.

L’épreuve ponctuelle consiste en un oral d’une durée maximale de 30 minutes, précédé de 30 minutes de Préparation. Les supports d’évaluation remis au candidat en début de préparation sont constitués par :

  • Un texte (article de presse ou autre) rédigé en langue étrangère, traitant d’une thématique commerciale et n’excédant pas 50 lignes,
  • Une mise en situation et un questionnement prenant appui sur un document à caractère commercial (documentation produit, page écran de site commercial, plaquette de salon,offre d’emploi, etc.).

L’épreuve comprend deux phases :

Phase A : Évaluation de la compréhension de l’écrit – 10 minutes maximum

Cette phase se déroule intégralement en français. Le candidat rend compte oralement de manière structurée, des idées essentielles du texte qui lui a été remis lors de la préparation. Dans la limite du temps imparti, la commission peut ensuite demander au candidat des précisions afin de mieux évaluer son degré de compréhension.

Phase B : Évaluation de l’expression orale en interaction – 20 minutes maximum

Au cours de cette phase, la commission conduit un entretien en langue étrangère avec le candidat à partir des réponses qu’il apporte au questionnement accompagnant la mise en situation et à partir de l’analyse qu’il fait du contenu du document support. Au fil des échanges, le candidat est invité à réagir, décrire, reformuler, développer une argumentation, justifier son propos ou encore apporter des explications.

Si vous avez choisi en 1ère langue l’anglais, vous pouvez également vous inscrire à l’épreuve facultative de communication en langue étrangère en espagnol.

Épreuve UF1 : Épreuve facultative de communication en langue étrangère : Espagnol

1. Les objectifs de l’épreuve

L’ épreuve a pour but d’évaluer l’aptitude du candidat à s’exprimer à l’oral dans une langue vivante étrangère : il s’agit de vérifier la capacité du candidat à présenter un court propos organisé et prendre part à un dialogue à contenu professionnel dans la langue choisie.

Tout au long de l’épreuve, il est attendu que le candidat s’exprime dans une langue grammaticalement acceptable, adopte une prononciation claire et une intonation pertinente et mobilise une gamme de langue étendue.

L’évaluation permet de positionner le candidat par rapport un niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

2. Les modalités d’évaluation de l’épreuve

L’évaluation est conduite par un enseignant ou un formateur intervenant en BTS NDRC.

L’épreuve ponctuelle permet l’évaluation de l’expression orale en interaction et consiste en un oral d’une durée maximale de 20 minutes, précédé de 20 minutes de préparation.

Le support d’évaluation remis au candidat en début de préparation est constitué par une mise en situation et un questionnement prenant appui sur un document à caractère commercial (documentation produit, page écran de site commercial, plaquette de salon, offre d’emploi, etc.)

Seuls les points au-dessus de la moyenne peuvent être pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *